Analyse - Pour un espace public plus citoyen

 

 

 

L’espace public est un territoire qui est à la fois familier et très flou pour la plupart d’entre nous. S’il est facile de catégoriser certains lieux comme relevant de l’espace public, il est parfois plus compliqué de citer des activités qui peuvent y être organisées. On a parfois du mal à distinguer un espace public d’un espace privé ou encore à d’identifier les droits, les obligations et les enjeux qui y sont associés. Pourtant, ces lieux constituent les décors de beaucoup de réalités : manifestations de travailleurs·euses, expressions de mécontentements et/ou de soutien des citoyen·ne·s, événements culturels et sociaux de cohésion sociale ou encore croisements et rencontres de publics d’âges, de cultures ou de milieux sociaux différents. Ces endroits sont donc porteurs de valeurs fortes pour la collectivité, vecteurs d’engagement, de changement, de rencontres de l’Autre... pour un meilleur vivre ensemble. À travers les liens qui se tissent et qui se défont dans les espaces publics, la collectivité crée son histoire et son modus vivendi. Dans cette analyse, nous avons décidé d’aborder la notion d’espace public physique. Nous nous concentrerons exclusivement sur les lieux physiquement accessibles. Quels sont-ils ? Quels rôles jouent-ils encore dans l’évolution de notre société ? Sont-ils désinvestis ? Qui y croisons-nous ? En tant qu’association d’Education permanente, nous nous demandons souvent comment inviter un groupe à investir pleinement l’espace public afin qu’il se fasse entendre. Comment réussir à relayer ses idées et ses avis afin de les communiquer au plus grand nombre ? Cette analyse est un état des lieux de notre réflexion et d’éléments que nous trouvons importants et pertinents dans notre travail sur le terrain. Elle ne se prétend pas exhaustive.

Lire l'analyse

Réagissez sur notre forum

Retour au sommaire des analyses