Analyse - La surpopulation dans les prisons, indicateur d’un système carcéral contreproductif

 

 

 

Les années se suivent et se ressemblent : en 2020, comme en 2019 et 2018, l’État belge était condamné pour les conditions de détention indignes dans les prisons. La principale cause de cette source de traitements inhumains et dégradants est bien évidemment la surpopulation carcérale dans notre pays. Une situation qui n’est pas due à une augmentation continuelle de la criminalité mais à des causes structurelles bien connues. L’une d’entre elles est, par exemple, l’abus de détention préventive. Dans cette analyse, nous examinerons d’un peu plus près les différentes causes de cette surpopulation, mais aussi ses effets sur les détenus. Parce que cette situation n’impacte pas que leurs droits fondamentaux, elle handicape aussi leur avenir en ne permettant pas le travail social et psychologique nécessaires à leur future réinsertion de se dérouler dans des conditions optimales. La question de la surpopulation, et de la manière dont nos autorités agissent face à cette problématique, ne peut donc être isolée du débat de fond sur le sens que notre société veut donner à la peine de prison.

Lire l'analyse

Réagissez sur notre forum

Retour au sommaire des analyses