Analyse - La restitution des biens coloniaux aux pays africains : plus qu’une simple question morale

 

 

 

La réouverture du Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC), à Tervueren, a amené dans le champ médiatique la question de la restitution du patrimoine africain volé lors de la colonisation. Selon les estimations, plus de 90% des œuvres d’art classique africain, par exemple, seraient en-dehors du continent. Plusieurs pays réclament donc aujourd’hui les objets, documents ou ossements détenus par les ex-puissances colonisatrices. Alors que la Belgique est à la traîne par rapport à des pays voisins comme la France ou l’Allemagne, des associations ont mis ce dossier sur la table des autorités politiques. Dans nos sociétés multiculturelles et dans le contexte des relations internationales, notamment entre Europe et Afrique, cette problématique recèle de nombreux enjeux. Nous allons tenter d’en exposer quelques-uns.

Lire l'analyse

Réagissez sur notre forum

Retour au sommaire des analyses