Analyse - Moins de liberté pour plus de sécurité?

 

 

 

Les attentats revendiqués par l’État islamique ont rythmé l’été comme un feuilleton morbide. Que faut-il faire pour nous protéger de cette haine meurtrière et aveugle ? À ceux qui rappellent la citation de Benjamin Franklin, l’un des pères fondateur des États-Unis, « Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour acheter un peu de sécurité temporaire ne méritent ni liberté, ni sécurité », s’opposent ceux pour qui la sécurité est la première des libertés. Avec comme « argument massue » que les citoyens qui n’ont rien à se reprocher ne devraient pas craindre l’adoption de nouvelles lois et mesures anti-terroristes. Mais peut-on en être si certain ?

Lire l'analyse

Réagissez sur notre forum

Retour au sommaire des analyses