Analyse - Les paris perdus de Syriza

 

 

 

Le 25 janvier 2015, tous les opposants à la politique d’austérité dictée par l’Union européenne criaient victoire : en Grèce, le parti Syriza concrétisait son ascension fulgurante par une victoire lors des élections législatives, manquant de peu la majorité absolue. Une victoire due à leur opposition aux politiques dictées par la « troïka » (Banque Centrale Européenne, Commission Européenne et Fonds Monétaire International) aux différents gouvernements grecs depuis 2010. En prenant la direction du pays, en coalition avec les souverainistes des Grecs Indépendants (ANEL), Syriza offrait l’espoir qu’une autre manière de sortir de la crise était possible. Un an et demi plus tard, la donne a bien changé et l’espoir s’est envolé pour le peuple grec et tous les opposants à la politique européenne d’austérité. Comment en est- on arrivé là ?

Lire l'analyse

Réagissez sur notre forum

Retour au sommaire des analyses