Analyse - L’échec électoral de l’extrême-droite en Belgique francophone

 

 

 

Cela fait plus de huit mois que les élections fédérales ont eu lieu et la Belgique attend toujours son nouveau gouvernement. La formation de celui-ci est rendue difficile par la différence de comportement électoral de part et d’autre de la frontière linguistique. La manifestation la plus marquante de ce phénomène a été le succès de la formation d’extrême- droite du Vlaams Belang (ex-Vlaams Blok) en Flandre alors que les partis francophones présentant un programme en partie similaire ont échoué à obtenir un seul élu. La même situation vaut d’ailleurs pour les parlements régionaux. Comment interpréter cette différence ? Ces derniers mois plusieurs pistes d’explications ont été avancées. Cette analyse fait le point sur cette question.

Lire l'analyse

Réagissez sur notre forum

Retour au sommaire des analyses