L’aide au développement au service de la politique migratoire européenne

 

 

 

Le lien entre aide au développement et migrations semble évident. Comme le stipule le Traité de Lisbonne, qui définit l’action de l’Union européenne, la première a comme objectif la diminution de la pauvreté. Ce qui devrait, en même temps, diminuer le besoin de migrer des populations locales. Cependant dans la réalité, ce lien n’est pas aussi évident. Ensuite, encore faut-il que les actions et projets financés par l’Union européenne et ses États-membres soient vraiment dédiés à la lutte contre la pauvreté et au développement des pays. Or, comme le démontre cette analyse, c’est de moins en moins le cas. Les objectifs de développement des pays destinataires des aides ont été relégués au second plan, derrière la régulation des flux migratoires qui fait désormais office de priorité.

Lire l'analyse

Réagissez sur notre forum

Retour au sommaire des analyses