Analyse - Migrations et esclavage moderne

 

 

 

À la mi-novembre de l’année dernière, une vidéo diffusée sur la chaîne de télévision américaine CNN a créé une vague mondiale d’indignation. On y assistait à la vente de migrants africains bloqués en Libye. Dans un pays que seule la Méditerranée sépare de l’Europe, se tiennent des marchés aux esclaves. Des images que l’on pensait d’un autre temps surgissaient ainsi dans notre quotidien. Elles venaient également nous rappeler que l’esclavage moderne, appelé aussi le travail forcé, existe aussi chez nous. Ils sont quelques milliers en Belgique à travailler sous la contrainte ou la menace physique, à être privés de liberté de mouvement et à se voir nier les droits applicables à tout travailleur. Une réalité qui est celle de plusieurs dizaines de millions de personnes dans le monde. Le principal facteur pour devenir victime de ce phénomène est la vulnérabilité économique et matérielle. En Europe, les migrants, surtout s’ils sont en situation irrégulière, se retrouvent donc en première ligne des personnes à risque. C’est un des multiples enjeux dont devraient tenir compte les politiques migratoires mises en place. Est-ce actuellement le cas ?

Lire l'analyse

Réagissez sur notre forum

Retour au sommaire des analyses