L'ÉDITO

 

L'ANALYSE

En ce début de printemps, les mouvements citoyens ne s’essouf ent toujours pas. Tant mieux ! Les élus et élues politiques ne pour- ront pas indé niment faire la sourde oreille et ignorer leurs revendications. C’est pourquoi il ne faut rien lâcher et continuer à prendre part aux manifestations et autres actions. Qu’elles réclament des mesures écologiques fortes, l’égalité réelle des genres ou encore la régularisation des sans-papiers (28 avril prochain), toutes prônent une Belgique, un monde, plus égalitaire et plus juste. Utopie ? peut-être, mais nous voulons y croire. Parce que c’est en étant soudés que nous pourrons faire évoluer les choses, parce que nous croyons dans le pouvoir de tout un chacun, parce que nous avons tous en nous un petit colibri et que ce dernier ne se taira pas. D’ailleurs tout au long de l’année, à travers nos différentes activités, nous œuvrons pour lui donner de la voix !

 

 

 

L'ANALYSE
 
 
  

 

 

 Suivez-nous sur Facebook